Publications Scientifiques

[ Article ] Evaluation de la qualité de la prise en charge de la dyspnée par les médecins généralistes à Parakou

Date de soumission: 08-01-2017
Année de Publication: 2015
Entité/Laboratoire Unité de Soins d'Enseignement et de Recherche en Cardiologie (USERC)
Document type : Article
Discipline(s) : Système Cardiovasculaire et respiratoire
Titre Evaluation de la qualité de la prise en charge de la dyspnée par les médecins généralistes à Parakou
Auteurs CODJO LEOPOLD [1], DOHOU HUGUE [2], AGBODANDE KOUESSI ANTHELME [3], KARIMOU BM [4], WANVOEGBE FINANGNON ARMAND [5], ATTINSOUNON COSSI ANGELO [6], ALASSANI ADEBAYO [7], HOUENASSI DÈDONOUGBO MARTIN [8],
Journal: Pan African Medical Journal
Catégorie Journal: Africaine
Impact factor:
Volume Journal: 22
DOI:
Resume Introduction: La dyspnée est un symptôme qui peut être l'expression de pathologies potentiellement grave et urgentes. Notre objectif était d'évaluer la qualité de la prise en charge de la dyspnée en milieu hospitalier à Parakou. Méthodes: Il s'agissait d'étude rétrospective portant sur tous les patients admis dans les centres hospitaliers de Parakou pour dyspnée non traumatique entre le 1er Février 2012 et le 31 Mai 2013. Les recommandations tunisiennes sur la prise en charge de la dyspnée aux urgences ont été utilisées comme référentiel d'évaluation. Chaque étape de la démarche médicale a été notée et la prise en charge était bonne lorsque la note obtenue au score était entre 51 et 100. Les autres variables utilisées étaient la qualification du soignant principal, les antécédents du patient et les données cliniques et paracliniques.Résultats: Sur les 11101 patients reçus aux urgences on a dénombré 328 cas de dyspnée (2,9%). La PEC était assuré principalement par les cardiologues (55,9%) et les médecins généralistes (29,2%). La qualité de la prise en charge par les généralistes était bonne chez 73,2%. Les facteurs associés à la bonne qualité de PEC étaient: la recherche des antécédents médicaux (84,4% vs 15,6%; p<10-4), la description des caractéristiques cliniques de la dyspnée (94,1% vs 5,9%; p<10-4) et la réalisation de l'examen physique complet (86,8% vs 13,2%; p<10-4). Conclusion: A Parakou en 2013 près d'un généraliste sur trois gère mal la dyspnée. Cette mauvaise gestion est liée à une mauvaise démarche médicale.
Mots clés Dyspnée, prise en charge, Afrique
Pages 350 - 357
Fichier (PDF)

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (44)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (72)
  • Ecole Normale Supérieure (23)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (834)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (45)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (789)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1376)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1613)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (136)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (748)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (16)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (68)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (61)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (191)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 908 )
  • Homme (