Publications Scientifiques

[ Article ] Séroprévalence et facteurs de risque liés à la toxoplasmose de la femme enceinte à Cotonou

Date de soumission: 23-02-2017
Année de Publication: 2013
Entité/Laboratoire Laboratoire de Parasitologie Mycologie (LPM)
Document type : Article
Discipline(s) : Médecine de Laboratoire & Technologie Médicale
Titre Séroprévalence et facteurs de risque liés à la toxoplasmose de la femme enceinte à Cotonou
Auteurs OGOUYEMI-HOUNTO AURORE BERTILLE [1],
Journal: Médecine d’Afrique Noire .
Catégorie Journal: Africaine
Impact factor: 0
Volume Journal: 60
DOI:
Resume L’objectif de cette étude était d’évaluer la séroprévalence de la toxoplasmose ainsi que les facteurs derisque chez les femmes enceintes à Cotonou. Méthodes : l’étude s’est déroulée à l’Hôpital de la mère et de l’enfant Lagune (HOMEL) de Cotonou. Toutes les femmes enceintes suivies dans l’hôpital ayant une demande de sérologie toxoplasmique et ayant donné leur accord pour participer à l’étude ont été incluses. Deux-cent soixante-six femmes ont été soumises à un questionnaire avec des données épidémiologiques, suivi d’un prélèvement sur tube vacutainer avec gel pour le dosage des anticorps IgG et IgM anti toxoplasmiques par chimiluminescence. Le test de KHI² et les analyses multivariées ont été utilisés pour rechercher un lien entre la toxoplasmose et les différents facteurs de risque. Résultats : La séropositivité IgG antitoxoplasmique a été observée chez 130 femmes sur les 266 (48.9%). Trois femmes (1.1%) ont présenté à la fois des IgM et des IgG. Aucune séroconversion n’a été retrouvée durant le suivi des femmes séronégatives. Il a été noté une augmentation de la séroprévalence avec l’âge. Notre étude a montré que la résidence en zone périphérique était associée à la toxoplasmose (odds ratio 1.76, P = 0.04,). Le niveau d’instruction, le contact avec les chats ou les chiens, la consommation de la viande peu cuite, l’utilisation d’eau non potable et la connaissance limitée sur la maladie étaient aussi associés à l’infection toxoplasmique mais sans différence statistiquement significative. Conclusion : Cette étude montre 50% de femmes non immunisées et donc susceptibles de contracter la toxoplasmose pendant la grossesse. Il serait donc important de mettre en place un programme de surveillance et des mesures de prévention de la toxoplasmose en vue d’un dépistage et d’un traitement précoce chez les femmes enceintes séronégatives.
Mots clés Séroprévalence, toxoplasmose, facteurs de risque
Pages 279 - 285
Fichier

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (44)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (72)
  • Ecole Normale Supérieure (23)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (837)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (47)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (790)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1379)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1615)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (136)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (749)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (16)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (68)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (62)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (191)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 912 )
  • Homme (