Publications Scientifiques

[ Article ] ASSOCIATION POLYARTHRITE RHUMATOÏDE ET DRÉPANOCYTOSE AU SEIN DE LA POPULATION BÉNINOISE : DIFFICULTÉS DIAGNOSTIQUES ET THÉRAPEUTIQUES

Date de soumission: 05-02-2018
Année de Publication: 2018
Entité/Laboratoire Unité de Rhumattologie (UR)
Document type : Article
Discipline(s) : Rhumatologie
Titre ASSOCIATION POLYARTHRITE RHUMATOÏDE ET DRÉPANOCYTOSE AU SEIN DE LA POPULATION BÉNINOISE : DIFFICULTÉS DIAGNOSTIQUES ET THÉRAPEUTIQUES
Auteurs ZOMALHETO ZAVIER [1], BAGLO TATIANA [2], GOUNONGBE MARCELLE [3], ANANI LUDOVIC [4],
Journal: LE RHUMATOLOGUE
Catégorie Journal: Internationale
Impact factor: 0
Volume Journal: 98
DOI:
Resume OBJECTIF Identifier les difficultés diagnostiques et thérapeutiques de l’association polyarthrite rhumatoïde (PR) et hémoglobinopathies dans la population béninoise. PATIENTS ET MÉTHODES Etude transversale descriptive sur 5 ans portant sur des dossiers des patients suivis conjointement dans les services de Rhumatologie et de Maladies du Sang au CNHU-HKM de Cotonou pour une PR (retenue sur la base des critères ACR/EULAR 2010) et une hémoglobinopathie (retenue sur la base d’électrophorèse de l’hémoglobine). Les variables étudiés ont été analysés grâce au logiciel SPSS18.0. RÉSULTATS Sur 127 patients suivis dans la période pour PR, 21 (16,5 %) répondaient aux critères d’inclusion. Il y avait 18 femmes et 3 hommes (sex-ratio=0,16). L’âge moyen des patients était de 21,52 ± 4,36 [15-33]. Les principales hémoglobinopathies identifiées étaient SS (8 cas), SC (4 cas), AS (7 cas). Le début était brutal chez 14 patients, poly-articulaire chez tous les patients avec prédominance de l’atteinte des grosses et petites articulations (61,9 %). Les atteintes extra-articulaires étaient dominées par l’anémie (100 %) et les nodules (33 %). Le syndrome inflammatoire biologique était présent chez tous les patients. Le DAS 28 moyen était de 4,82 ± 1,37 [2,9- 3,2]. La PR était érosive chez 85,7 % des patients. L’abstention thérapeutique du traitement de fond a été la règle (57 %). Seuls 24 % des patients avaient été mis sous méthotrexate à 10 mg/semaine. CONCLUSION La survenue d’une PR chez un sujet hémoglobinopathe pose souvent un problème diagnostique du fait de la confusion engendrée par la maladie hématologique. Une bonne collaboration rhumatologue-hématologue s’avère nécessaire pour une bonne prise en charge efficiente des patients.
Mots clés Polyarthrite Rhumatoïde, Hémoglobinopathie, Bénin
Pages 28 - 31
Fichier (PDF)

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (44)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (72)
  • Ecole Normale Supérieure (23)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (834)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (45)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (789)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1376)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1613)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (136)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (748)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (16)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (68)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (61)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (191)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 908 )
  • Homme (