Publications Scientifiques

[ Article ] Microorganismes entomopathogènes, prédateurs et parasites des moustiques: Perspectives pour la lutte raisonnée contre les vecteurs du paludisme en Afrique sub-saharienne.

Date de soumission: 10-02-2018
Année de Publication: 2014
Entité/Laboratoire Autres laboratoires
Document type : Article
Discipline(s) : Antomologie & Lutte Antiravageur
Titre Microorganismes entomopathogènes, prédateurs et parasites des moustiques: Perspectives pour la lutte raisonnée contre les vecteurs du paludisme en Afrique sub-saharienne.
Auteurs ALAVO THIERY BERTRAND CHARLES [2], ABAGLI AYABA ZITA [1],
Journal: International Journal of Biological and Chemical Sciences
Catégorie Journal: Internationale
Impact factor:
Volume Journal: 8
DOI:
Resume En Afrique sub-saharienne, les moustiques sont des vecteurs de plusieurs maladies dont le paludisme. Pour lutter contre les moustiques, les insecticides de synthèse sont intensivement utilisés soit pour la pulvérisation des gîtes larvaires et des domiciles, soit pour l’imprégnation des moustiquaires. Cette utilisation intensive d’insecticides chimiques a conduit au développement du phénomène de résistance chez les moustiques; ceci rend de plus en plus difficile la lutte contre ces insectes. Dans la nature, un ensemble d’ennemis naturels contribuent à la régulation des populations de moustiques. Certains de ces organismes sont produits et utilisés à grande échelle dans les pays industrialisés pour la lutte raisonnée contre les moustiques. Cet article fait le point des connaissances actuelles des ennemis naturels des moustiques en vue de mettre en exergue le rôle que pourraient jouer ces organismes utiles pour la gestion intégrée des vecteurs du paludisme en Afrique sub-saharienne. Il ressort de la présente synthèse bibliographique que les bactéries Bacillus thuringiensis var. israelensis et Bacillus sphaericus sont les plus utilisées pour lutter contre les larves de moustiques. Le nématode entomopathogène, Romanomermis iyengari, très efficace contre les larves d’anophèle revêt un intérêt particulier pour l’Afrique du fait de la possibilité de le produire à grande échelle avec des moyens simples. Le poisson larvivore Gambusia affinis peut également contribuer à la gestion des populations de moustiques, notamment dans les zones de productions aquacoles.
Mots clés Paludisme, moustiques, vecteurs, ennemis naturels, lutte anti-vectorielle
Pages 340 - 354
Fichier

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (47)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (81)
  • Ecole Normale Supérieure (24)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (877)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (57)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (889)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1429)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1743)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (143)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (787)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (19)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (72)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (72)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (192)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut National Médico Sanitaire ( INMeS) (0)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 994 )
  • Homme (