Publications Scientifiques

[ Article ] VERS UNE VALORISATION DURABLE DES ESPÈCES NEGLIGÉES : FORMES D’UTILISATIONS, RETOMBÉES FINANCIÈRES ET MODES DE GESTION DE PARKIA BIGLOBOSA (JACQ.) R.BR. EX BENTH. (CENTRE BÉNIN)

Date de soumission: 15-02-2018
Année de Publication: 2014
Entité/Laboratoire Laboratoire d'Ecologie Appliquée (LEA)
Document type : Article
Discipline(s) : Sciences Environnement &Ecologie
Titre VERS UNE VALORISATION DURABLE DES ESPÈCES NEGLIGÉES : FORMES D’UTILISATIONS, RETOMBÉES FINANCIÈRES ET MODES DE GESTION DE PARKIA BIGLOBOSA (JACQ.) R.BR. EX BENTH. (CENTRE BÉNIN)
Auteurs ZINSOUKLAN Justine [1], TOYI Mireille Sêwanoudé Scholastique [2], AOUDJI KOSSI NOUNAGNON AUGUSTIN [3], TENTE Brice A. [4], HOUNNOU Fèmi [5], Houinato Marcel [6],
Journal: Revue CAMES-Sciences de la vie, de la terre, Agronomie
Catégorie Journal: Africaine
Impact factor: 0
Volume Journal: 2
DOI:
Resume Les cultures dites négligées ou sous-utilisées, telles que Parkia biglobosa (Jacq.) R.Br. ex Benth, jouent un rôle important dans les moyens d’existence des populations ; mais leurs potentialités restent sous-exploitées à cause de la faible attention des décideurs. Cette étude a pour but d’identifier les options de gestion durable de P. biglobosa sur le plateau d’Abomey (Centre Bénin). Pour ce faire, un cadre analytique intégrant les formes d’utilisation de l’espèce, ses retombées financières, et les modes de gestion par les populations a été utilisé. Des entretiens structurés à base de questionnaires ont été conduits auprès d’un échantillon de 200 acteurs qui ont un intérêt pour Parkia biglobosa : exploitants agricoles, guérisseurs traditionnels, commerçantes et transformatrices des graines. Les organes de Parkia biglobosa sont exploités à quatre fins : les usages alimentaires, médicinaux, magico-religieux et l’utilisation du bois. L’utilisation alimentaire est la plus importante de l’espèce, grâce aux graines qui sont transformées en « afitin » (moutarde locale). Parkia biglobosa génère des revenus aux femmes qui commercialisent et transforment les graines. L’espèce fait l’objet d’une gestion privée, avec une propriété associée à celle de la terre. Il a été observé une baisse de la production fruitière, ainsi qu’une régression de Parkia biglobosa dans la région. La durabilité de l’espèce, en vue de l’amélioration des moyens d’existence des populations, requiert la promotion de sa plantation, avec une prise en compte du genre et de la tenure foncière.
Mots clés Agrobiodiversité, durabilité, utilisations, revenu, Parkia biglobosa, Bénin
Pages 21 - 27
Fichier

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (0)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (0)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (0)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (0)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (0)
  • Ecole Normale Supérieure (0)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (0)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (0)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (0)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (0)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (0)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (0)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (0)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (0)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (0)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (0)
  • Institut National de l'Eau (INE) (0)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (0)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (0)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (0)

Publications par sexe

  • Femme( 908 )
  • Homme (