Publications Scientifiques

[ Article ] Contribution aux connaissances des principales plantes antihypertensives utilisées en médecine traditionnelle à Bassila: (Bénin, Afrique de l’Ouest)

Date de soumission: 15-02-2018
Année de Publication: 2015
Entité/Laboratoire Laboratoire d'Ecologie Appliquée (LEA)
Document type : Article
Discipline(s) : Biologie Végétale (sciences végétales, sylviculture,mycologie)
Titre Contribution aux connaissances des principales plantes antihypertensives utilisées en médecine traditionnelle à Bassila: (Bénin, Afrique de l’Ouest)
Auteurs BIO Anselme [1], TOYI S. SCHOLASTIQUE MIREILLE [2], DJEGO J. G. [3], AWEDE B. [4], Laleye Anatole [5],
Journal: Revue CAMES – Série Pharm. Méd. Trad. Afr
Catégorie Journal: Africaine
Impact factor: 0
Volume Journal: 17
DOI:
Resume L’hypertension artérielle (HTA) est une affection récurrente, source de morbidité et de mortalité de plus en plus élevées au Bénin. Le coût élevé de son traitement en médecine moderne limite l’accès à sa prise en charge aux couches démunies qui font alors souvent recours aux plantes. La présente étude a pour objectif de répertorier les plantes à effet antihypertensif utilisées dans la pharmacopée béninoise. A cet effet, des enquêtes ethnobotaniques ont été effectuées auprès de 36 tradithérapeutes de l’arrondissement de Bassila à l’aide d’entretiens individuels. Au total, 23 espèces végétales ont été indiquées comme ayant des propriétés antihypertensives. Elles appartiennent à 16 familles botaniques. Les espèces les plus citées ont été Parkia biglosa (38,88 %), Allium sativum (33,33 %), Allium cepa (30,35 %) et Cassia sieberiana (27,77 %). La racine a constitué l’organe végétal le plus utilisé (36 %) et la décoction (80,35 %) a été le principal mode de préparation des médicaments qui sont administrés généralement par voie orale (95 %). Les résultats de l’Analyse Factorielle des Correspondances (AFC) appliquée entre l’utilisation de ces plantes et les groupes ethniques des enquêtés ont montré une utilisation plus remarquée de Parkia biglobosa parles Nago, de Cassia sieberiana par les Anii et Peulh, et de Securidaca longepedunculata par les Lokpa. Il est souhaitable de déterminer la composition chimique et la toxicité de ces plantes en vue de la confirmation de leur efficacité pour des prises de décisions en faveur de leur valorisation.
Mots clés Hypertension artérielle, ethnobotanique, pharmacopée béninoise, Bassila.
Pages 8 - 18
Fichier

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (44)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (72)
  • Ecole Normale Supérieure (23)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (830)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (43)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (786)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1376)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1612)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (136)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (747)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (16)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (68)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (61)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (191)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 905 )
  • Homme (