Publications Scientifiques

[ Article ] Pluies maximales et dégradation des terres à Bonou dans le bassin de l’Ouémé au Bénin.

Date de soumission: 26-02-2018
Année de Publication: 2016
Entité/Laboratoire Laboratoire Pierre PAGNEY- Climats, Eau, Ecosystème et Développement (LACEEDE)
Document type : Article
Discipline(s) : Science de la terre & Géographie Physique
Titre Pluies maximales et dégradation des terres à Bonou dans le bassin de l’Ouémé au Bénin.
Auteurs ETENE CYR GERVAIS [1], AROUNA OUSSENI [2], BABADJIDE CHARLES LAMBERT [3],
Journal: Revue semestrielle de Géographie du Bénin
Catégorie Journal: Nationale
Impact factor: 0
Volume Journal: 20
DOI:
Resume Les pluies maximales observées ces dernières amplifiées par le phénomène de l’occupation incontrôlée des berges ont contribué à la dégradation et le comblement du fleuve l’Ouémé à Bonou. Le présent travail vise à évaluer les implications des pluies maximales et les crues exceptionnelles de même que la dégradation des terres dans le bassin de l’Ouémé à Bonou au Bénin. Pour apprécier les pluies et le processus d’érodibilité des terres, les données hydro-pluviométriques, démographiques, topographiques, hydrogéologiques, etc. ont été utilisées. Les investigations en milieu réel appuyées des indicateurs ont aidé à apprécier la manifestation du phénomène de la dégradation des terres. De plus, l’approche cartographique a permis de spatialiser le niveau de vulnérabilité du milieu à l’érosion et aux inondations. Aussi, les méthodes statistiques ont permis de calculées les paramètres de dispersion et autres. Il résulte de ce travail que les effets de changements climatiques amplifiés par les actions anthropiques ont accentué les pluies maximales et les crues exceptionnelles dans le milieu d’étude. Le bilan de l’occupation du sol a 3 134 montré qu’entre 2000 et 2013, les plantations (6,98 %), les agglomérations (2,65 %) et les mosaïques de culture et jachère (8,92 %) ont évolué considérablement. Les facteurs explicatifs de cette dégradation sont entre autre l’augmentation des pluies maximales, les différents types d’aménagement de l’espace, etc.
Mots clés Fleuve Ouémé, pluies maximales, érosion, dégradation
Pages 134 - 151
Fichier (PDF)

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (47)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (81)
  • Ecole Normale Supérieure (24)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (873)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (54)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (866)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1425)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1734)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (143)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (786)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (19)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (72)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (72)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (192)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut National Médico Sanitaire ( INMeS) (0)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 994 )
  • Homme (