Publications Scientifiques

[ Article ] Santé mentale des femmes détenues à la prison civile de Lomé

Date de soumission: 28-02-2018
Année de Publication: 2018
Entité/Laboratoire Unité de psychiatrie (UP)
Document type : Article
Discipline(s) : Psychiatrie
Titre Santé mentale des femmes détenues à la prison civile de Lomé
Auteurs SALIFOU Saliou [1], WENKOURAMA Daméga [2], SOEDJE Kokou Messanh Agbémélé [3], ANAGONOU LUCRECE MARIETTE [4], AGOUDA Baloké [5], DASSA Simliwa Kokou [6],
Journal: Health Sciences and Diseases
Catégorie Journal: Internationale
Impact factor: 0
Volume Journal: 19
DOI:
Resume But : Déterminer la prévalence des troubles psychiatriques chez les femmes incarcérées à la prison civile de Lomé. Méthodologie : Il s’agit d’une étude transversale, à visée descriptive réalisée à la prison civile de Lomé du 15 au 20 décembre 2016. Résultats : Au cours de la période d’étude, 67 femmes (3,87% de la population carcérale) étaient détenues à la prison civile de Lomé. Ces femmes détenues provenaient du Togo, du Ghana et du Nigér ia respectivement dans 44,3% ; 18,0% ; 13,1% des cas. Elles avaient le niveau collège, primaire respectivement dans 29,5% ; 23,0% des cas ; et 21,3% n’ont jamais été scolarisées. Les revendeuses représentaient 49,2% de l’échantillon. Elles étaient célibataires dans 31,15% des cas, mariées ou concubines dans 31,15% des cas, veuves dans 29,50% des cas et divorcées dans 8,20% des cas. 86,9% de ces femmes étaient des mères et avaient en moyenne chacune 3 enfants. La durée moyenne de l’incarcération a été de 22,8 mois. Le trafic de drogue a été le principal motif d’incarcération (50,8%) suivi de l’homicide et du vol (14,8% chacun). 4,9% des femmes détenues étaient alcoolo-dépendantes, 3,3% étaient dépendantes au cannabis et 3,3% étaient tabagiques. L’insomnie, l’irritabilité et la tristesse ont été les principaux symptômes soit respectivement 42,6%, 31,1% et 21,3%. 31,1% de ces femmes ont présenté un épisode dépressif et 14,8% un trouble anxieux. Conclusion. Les femmes sont peu représentées dans la population carcérale à Lomé. Il s’agit en règle d’adultes de faible niveau d’instruction. Le trafic de drogue, l’homicide et le vol sont les principaux motifs d’incarcération. Près de la moitié de ces femmes ont un trouble psychiatrique dépressif ou anxieux.
Mots clés Femmes, prison, Santé mentale, Lomé, Togo
Pages 46 - 50
Fichier (PDF)

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Doctorale Pluridisciplinaire <<Espaces, Culture et Développement>> (0)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (47)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (80)
  • Ecole Normale Supérieure (24)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (877)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (57)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (889)
  • Faculté des Lettres, Langues, Arts et Communications (FLLAC) (0)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1429)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1755)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (144)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (787)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (19)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (72)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (75)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (192)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut National Médico Sanitaire ( INMeS) (0)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 993 )
  • Homme (