Publications Scientifiques

[ Article ] Prévalence des parasitoses intestinales au CNHU-HKM de Cotonou, sud du Bénin de 2003 à 2015

Date de soumission: 01-03-2018
Année de Publication: 2017
Entité/Laboratoire
Document type : Article
Discipline(s) :
Titre Prévalence des parasitoses intestinales au CNHU-HKM de Cotonou, sud du Bénin de 2003 à 2015
Auteurs SISSINTO-SAVI DE TOVÉ yolande [1], OGOUYEMI HOUNTO Aurore [2], AFFOLABI DISSOU [3], Damien Georgia [4], WAKPO Abel [5], KOUPKOLIYI Augustin [6],
Journal: J. Rech. Sci. Univ. Lomé
Catégorie Journal: Africaine
Impact factor: 0
Volume Journal: 19
DOI:
Resume Objectif : Décrire l’évolution de la prévalence des parasitoses intestinales au CNHU-HKM de Cotonou de 2003 à 2015. Méthodes : une étude transversale descriptive à collecte rétrospective a été réalisée au laboratoire de Parasitologie – Mycologie du CNHU – HKM de Cotonou. Tous les patients ayant bénéficié d’une coprologie parasitaire du 1er janvier 2003 au 31 décembre 2015 ont été systématiquement inclus. Les variables (âge, sexe, année, statut hospitalisé ou externe, coprologie parasitaire positive et espèce parasitaire identifiée) ont été renseignées grâce aux registres de paillasse du laboratoire. Les techniques de Willis et de Bailenger ont été effectuées sur des selles recueillies dans un pot stérile acheminé dans un délai de moins de quatre heures au laboratoire. Résultats : Sur 8878 patients inclus, 1563 avaient une coprologie parasitaire positive soit une prévalence globale de 17,6%. La prévalence la plus élevée était obtenue en 2004 (28,5 %) et la plus basse en 2014 (3,8 %). Les protozoaires représentaient 98,1 % et les helminthes 1,9 %. Les protozoaires les plus retrouvés étaient Entamoeba histolytica (32,5 %), Blastocystis hominis (26,4 %) et Entamoeba coli (11,3 %). Les principaux helminthes étaient Ancylostoma et ou Necator (0,5 %) Dicrocoelium dendriticum (0,5 %) et Strongyloïdes stercoralis (0,4 %). Le monoparasitisme représentait 82,5% des cas suivi du biparasitisme (15,7 %) et du triparasitisme (1,7 %). Les associations les plus fréquentes étaient Blastocystis hominis + Entamoeba histolytica/dispar (20,1 %), Entamoeba coli + Entamoeba histolytica/dispar (17,2 %) et Blastocystis hominis + Endolimax nana (11,7 %). Conclusion : Probablement du fait des campagnes de distribution d’antihelminthiques et du déparasitage systématique, la prévalence des helminthoses digestives est plus faible que celle des protozooses. Le renforcement des mesures d’hygiène et des stratégies de lutte est une nécessité
Mots clés Parasitoses intestinales, prévalences, Bénin, Afrique de l’Ouest
Pages 437 - 444
Fichier

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (44)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (72)
  • Ecole Normale Supérieure (23)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (833)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (43)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (786)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1376)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1613)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (136)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (747)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (16)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (68)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (61)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (191)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 0 )
  • Homme ( 0 )

Publications Globales

  • Total publications(0)