Publications Scientifiques

[ Livre ] Analyse économique de la commercialisation du maïs dans le Département de l’Atlantique (Sud- Bénin)

Date de soumission: 15-04-2019
Année de Publication: 1992
Entité/Laboratoire Faculté des Sciences Economiques et de Gestion
Document type : Livre
Discipline(s) : Agro-économie
Titre Analyse économique de la commercialisation du maïs dans le Département de l’Atlantique (Sud- Bénin)
Auteurs AHOHOUNKPANZON ASSOGBA ANAGONOU MICHEL [1],
Editeur: CODESRIA
Edition: AHO 6228
ISBN:
DOI:
Resume Au Sud du Bénin, le maïs est l'aliment de base. Dans le département de l'Atlantique (chef-lieu: Cotonou) peuplé de un million d'habitants et urbanisé à 50%, la sécurité alimentaire est en équilibre précaire. Dans ce contexte, l'hésitation des autorités entre l'intervention directe et le laisser-faire en matière de distribution des produits vivriers ainsi que les griefs fallacieux émis à l'encontre du secteur privé fondent cette "analyse économique des circuits de commercialisation du maïs dans le Département de l'Atlantique, Sud-Bénin". Les objectifs poursuivis consistent à voir les aspects qui du point de vue de l'équilibre concurrentiel et des intérêts des producteurs sont positifs ou négatifs dans l'organisation et le fonctionnement du système de commercialisation du maïs par les intermédiaires privés. Les résultats de l'analyse des données empiriques collectées sur le terrain en 1988 et 1989 montre qu'un réseau de marchés ruraux et urbains supportent quatre circuits local, rural, urbain principal et urbain secondaire de commercialisation de maïs dont l'articulation donne une chaîne courte de quatre types d'agents s'interposant entre le producteur en amont et le consommateur urbain final en aval. Ce sont les collecteurs, les grossistes, les magasiniers et les détaillants qui ensemble avec les producteurs remplissent les fonctions commerciales physiques, d'échange et de facilitation pour animer les circuits. Le cycle biologique annuel du maïs et le comportement relatif des producteurs induisent le cycle de prix comprenant deux courtes périodes de hausse et de baisse entre les deux récoltes (Septembre à Janvier), une période de hausse continue de longue durée (Février à Juin) et une dernière période de chute brutale anticipant la nouvelle première récolte (Juillet-Août). C'est dans ce cycle que s'inscrivent les transactions libres dans tous les circuits et qui se caractérisent par de multiples instruments de mesure et la pratique de l'embrassade comme prime de risque, autant d'éléments d'imprécision et de risques. L'analyse montre aussi que les prix ont un niveau de variation autour de la moyenne trop élevé et ceci plus en milieu rural qu'en ville. Cependant, dans les espaces ruraux et urbains respectifs les marchés sont bien intégrés entre eux, mais le marché urbain central Dantokpa de Cotonou ne joue pas encore très bien son rôle de leader en matière de formation des prix par rapport aux marchés ruraux et urbains dépendants. Le producteur qui a la charge du stockage et qui exerce à titre principal la fonction de spéculation bénéficie d'une probabilité élevée de gagner les trois quarts du prix payé par le consommateur urbain final s'il prend la peine d'aller vendre son produit au marché rural. Les producteurs et les intermédiaires connaissent assez bien le cycle du produit et s'informent régulièrement sur le mouvement des prix tant dans l'espace rural que dans l'espace urbain. La circulation de l'information de l'amont à l'aval de la chaîne commerciale est assurée par les intermédiaires eux-mêmes avec des rôles de premier plan pour les collecteurs (liaison village-marché rural), les grossistes (liaison campagne-ville) et les magasiniers (espace urbain). Dans l'organisation des affaires, les intermédiaires manquent de capitaux et recourent le plus souvent à l'épargne-tontine comme instrument de gestion et de contrôle de gestion. La structure des coûts et du partage des gains de l'échange montre que les frais de transport et la commission des magasiniers constituent des charges trop lourdes tandis que chez les détaillants ce sont les taxes perçues par les collectivités locales. En moyenne, les grossistes et les détaillants réalisent des taux de profit exorbitants, mais ce n'est là pour eux que la condition de rester dans le métier à cause de la faiblesse de leurs capitaux, des contraintes imposées parle cycle du produit et les risques inhérents aux variations des prix et à l'organisation des transactions. Au regard des critères de base, le système de commercialisation du maïs est performant au point de pouvoir combler de façon automatique les situations conjoncturelles de déficit et de supporter des volumes de produit de plus en plus importants si, toutefois les conditions de stockage au niveau paysan sont améliorées et les intermédiaires dotés de plus de capitaux. Pour pallier les imperfections, il faudra soustraire les producteurs à la vente forcée post-récolte, produire et diffuser les informations sur les prix, les produits et les marchés et fournir des services de crédit et d'épargne formels aux intermédiaires entre autres.
Fichier (PDF)

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (44)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (72)
  • Ecole Normale Supérieure (23)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (834)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (45)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (789)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1376)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1613)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (136)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (748)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (16)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (68)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (61)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (191)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 0 )
  • Homme ( 0 )

Publications Globales

  • Total publications(0)