Publications Scientifiques

[ Article ] L’ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DES MEMBRES INFRIEURS AU CENTRE NATIONAL HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE DE COTONOU, BENIN

Date de soumission: 07-01-2017
Année de Publication: 2014
Entité/Laboratoire Unité de Soins d'Enseignement et de Recherche en Cardiologie (USERC)
Document type : Article
Discipline(s) : Système Cardiovasculaire et respiratoire
Titre L’ARTERIOPATHIE OBLITERANTE DES MEMBRES INFRIEURS AU CENTRE NATIONAL HOSPITALIER ET UNIVERSITAIRE DE COTONOU, BENIN
Auteurs HOUENASSI DÈDONOUGBO MARTIN [1], CODJI LEOPOLD [2], WANVOEGBE FINANGNON ARMAND [3], DOHOU HUGUE [4], TOLLO W [5], AGBODANDE KOUESSI ANTHELME [6], Tchabi SIDONIE ELISE DJIDJOHO [7], HOUNGBE FABIEN [8], AVODE DOSSOU GILBERT [9], MASSOUGBODJI-D'ALMEIDA MARINA AKOUAVI [10], AGBOTON SENOU HYPPOLYTE [11],
Journal: Annales de l’Université de Parakou, Série « Sciences de la santé »
Catégorie Journal: Nationale
Impact factor:
Volume Journal: 4
DOI:
Resume Objectif : Rapporter l’épidémiologie de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) dans les services de spécialité médicale du Centre National Hospitalier Universitaire (CNHU) de Cotonou. Méthodes : Il s’est agi d’une étude rétrospective portant sur les patients hospitalisés dans les services médicaux du CNHU du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2008. Un dépouillement systématique des dossiers de consultation et d’hospitalisation a été fait à la recherche des critères diagnostiques d’AOMI conformément aux recommandations internationales. Pour chaque cas d’AOMI, la présentation clinique, la nature et le nombre de facteurs de risque cardiovasculaire (FDRCV), les modalités thérapeutiques et l’évolution ont été systématiquement recherchés. Résultats : Parmi les 17323 patients admis, 104 (0,6%) cas d’AOMI ont été retenus. Ces cas d’AOMI se répartissaient en 77 parmi les 6748 hospitalisés et 27 parmi les 10575 patients vus en consultation. Selon les stades cliniques de Leriche et Fontaine on avait : stade 3 ou 4 (71,1 %) – stade 2 (13,5 %)- stade 1 (11,5 %) - ischémie aigue (3,8 %). Les facteurs de risque cardiovasculaire retrouvés étaient: diabète (73 %) – hypertension artérielle (67,3%) – obésité (21,2 %) - dyslipidémies (12,5 %) – tabagisme (3,8 %). Ces patients avaient au moins un FDRCV dans 94,2 %. Le traitement médical comportait un antiagrégant plaquettaire chez 50% et 35 patients (33,7%) ont bénéficié d’une amputation. Conclusion : L’AOMI est une affection courante en milieu médical. Le diabète et l’hypertension artérielle étaient les facteurs étiologiques les plus fréquents.
Mots clés Artériopathie oblitérante des membres inférieurs, diabète, épidémiologie, Afrique Noire
Pages 14 - 16
Fichier (PDF)

Publications par entité

  • Centre de Formation et de Recherche en matière de Population (CEFORP) (15)
  • Centre Interfacultaire de Formation et de Recherche en Environnement pour le Développement Durable (CIFRED) (18)
  • Chaire Internationale en Physique Mathématique et Applications (CIPMA-Chaire UNESCO) (16)
  • Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM) (44)
  • Ecole Nationle d'Economie Appliquée et de Management (72)
  • Ecole Normale Supérieure (23)
  • Ecole Polytechnique d'Abomey-Calavi (EPAC) (834)
  • Faculté de droit et de Science Politique (FADESP) (45)
  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLASH) (789)
  • Faculté des Sciences Agronomiques (1376)
  • Faculté des Sciences de la Santé (FSS) (1613)
  • Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) (136)
  • Faculté des Sciences et Techniques (FAST) (748)
  • Faculté des Sciences Humaines et Sociales (FASHS) (16)
  • Institut de Formation et de Recherche en Informatique (IFRI) (68)
  • Institut de Mathématiques et de Sciences Physiques (IMSP) (61)
  • Institut National de l'Eau (INE) (13)
  • INSTITUT NATIONAL DE LA JEUNESSE DE L’EDUCATION PHYSIQUE ET SPORT(INJEPS) (191)
  • Institut National des Métiers d'Art d'Archéologie et de la Culture (INMAAC) (4)
  • Institut Régional de Santé Publique (IRSP) (51)

Publications par sexe

  • Femme( 908 )
  • Homme (